Utiliser sa bonne vieille ponceuse, un rabot électrique ou un rabot ordinaire pour aplanir un panneau légèrement courbé ? Saisir cette même ponceuse ou encore un racloir à bois pour obtenir un fini très lisse ? De nombreux outils peuvent avantageusement remplacer une ponceuse pour arriver à un résultat voulu, que ce soit pour ajuster des pièces, enlever un excédent de matière ou obtenir un beau fini. Les outils traités par cet article sont ceux-ci :

Dégauchisseuse et planeur vs la ponceuse: pour préparer des planches, ils laissent la ponceuse dans la poussière

Pour obtenir des planches de bois droites et dont les côtés sont parallèles deux à deux, ces outils se révéleront énormément plus efficaces que n’importe quel type de ponceuse à main. Cependant, la ponceuse calibreuse peut faire un travail assez similaire à celui d’un planeur.

Il s’agit d’outils très utiles et performants, mais qui ne sont pas nécessairement essentiels et que les ébénistes achèteront plus tard dans leur carrière que d’autres dont il est plus difficile de se passer, comme la scie à table (banc de scie), par exemple.

Le racloir à bois vs la ponceuse: il laisse souvent un fini encore plus lisse

C’est un outil qui pour moi se révèle souvent plus agréable à utiliser qu’une ponceuse. Il laisse un fini très lisse et brillant, de meilleure qualité qu’un papier sablé fin ou même très fin. C’est un outil somme tout très simple qui consiste en une feuille de métal assez mince et découpée en une forme commode à utiliser pour des tâches données. On l’utilise tout simplement en raclant la surface du bois avec les côtés de cette pièce de métal.

Des racloirs à bois et un affiloir
Un assortiment de racloirs à bois et un petit affiloir au carbure

Pour que ces racloirs enlèvent de la matière à un assez bon rythme, il faut créer un morfil à leurs côtés, soit une sorte d’ourlet métallique. On l’obtient en passant un affiloir, outil dont le bout est d’un métal très dur, sur ces côtés à un angle donné.

Le rabot vs la ponceuse: il est beaucoup moins sonore et ne fais pas de bran de scie

C’est peut-être l’outil le plus typique de la menuiserie artisanale. Avant la venue de la dégauchisseuse et du planeur, il était utilisé pour préparer le bois en dressant les côtés pour qu’ils soient droits et parallèles deux à deux. Des rabots spéciaux pouvaient quant à eux créer des rebords décoratifs. Cette tâche est aujourd’hui généralement reléguée à la toupie, l’outil le plus polyvalent de l’atelier du menuisier d’aujourd’hui, pouvant rainurer, couper, copier une pièce et créer des joints de différents types comme des tenons et mortaises, des queues droites ou même des queues d’aronde. Certaines de ces tâches nécessitent toutefois en plus l’utilisation de gabarits achetés ou créés en atelier.

Le rabot a aujourd’hui souvent un rôle complémentaire avec d’autres outils. Certes, il est tout à fait possible de préparer une dizaine de planches de bois brut de 8 pieds par 12 pouces par 2 pouces avec cet outil, mais la plupart des menuisiers préféreront reléguer cette tâche à de l’outillage électrique et ainsi s’éviter un ouvrage long et fastidieux : le rabot devra être affuté plusieurs fois et il faudra déployer un grand effort physique pour venir à bout de ce genre de travail.

Un vieux rabot Stanley
Un rabot Stanley d’un certain âge

Par contre, on peut souvent avantageusement remplacer une ponceuse par un rabot de coupe pour, entre autres, ajuster la largeur d’une petite planche ou faire maints travaux de dressage, de coupe et d’ajustement, comme, par exemple, raccourcir une porte un peu trop longue.

Le rabot présente l’avantage d’être beaucoup plus silencieux qu’une ponceuse et de créer des copeaux faciles à ramasser plutôt que du bran de scie requérant l’utilisation d’un aspirateur branché à l’outil ou d’un système de dépoussiérage, à défaut de quoi il faudra porter un masque pour éviter de respirer la poussière.

Le rabot électrique vs la ponceuse: il enlève plus de matière

Quand la ponceuse à courroie ne suffit pas, le rabot électrique peut se montrer encore plus rapide dans l’enlèvement de matière, même s’il peut aussi s’occuper d’ajustements assez subtils si on le règle pour qu’il enlève moins de matière par passe. Généralement, il brillera cependant des tâches qui demandent un grand enlèvement de matière lorsque comparé à la ponceuse ou au rabot ordinaire, par exemple. Cet outil fonctionne à l’aide de lames rotatives et est donc plus dangereux à l’usage qu’une ponceuse. Il faut donc le manipuler en prenant davantage de précautions.

Rabot électrique Ryobi
Rabot électrique Ryobi

Les lames du rabot électrique sont cassantes et il est très important qu’elles n’entrent jamais en contact avec des clous ou des broches, qui briseront probablement les lames de l’outil. Les ponceuses quant à elle pourront généralement poncer du métal de tout type sans problème (souvent, on peut s’en servir pour éliminer le bout d’un petit clou qui dépasse en quelques secondes dans le cas d’une ponceuse à ruban avec du papier grossier).

La râpe et la lime vs la ponceuse: elles se contrôlent beaucoup mieux

Les râpes se révèlent efficaces quand on veut enlever une certaine quantité de matière, mais à un point précis d’une pièce de bois ; il est plus facile d’en maîtriser le mouvement que celui d’une ponceuse. Elles laissent un fini rugueux, même lorsque comparé à une ponceuse équipée d’un papier de verre au grain assez grossier. Cependant, elles pourront s’insérer dans des endroits plus restreints que la vaste majorité des ponceuses.

Les limes, disponibles en une variété de formes selon l’ouvrage à faire, sont quant à elles réservées à des usages assez subtils. Elles n’enlèvent pas beaucoup de matière, mais le font de manière très contrôlée, beaucoup plus qu’une ponceuse électrique en tout cas, tout en laissant un fini plutôt lisse sur le bois.

L’outil rotatif vs la ponceuse: il est une meilleure option pour les ouvrages de précision

Il existe plusieurs types d’outils rotatifs. Tous fonctionnent selon le même principe ; ils font tourner des embouts rapidement, généralement à plus de 10 000 ou 15 000 tours par minute. Il existe une foule de ces embouts, qui sont destinés à diverses fonctions. Ils peuvent être étonnamment dangereux pour les yeux.

Les outils rotatifs les plus communs sont de type Dremel, marque qui les a beaucoup popularisés. Ce sont de petits outils destinés à des travaux assez légers ou de précision. Ils prennent habituellement des embouts ayant une tige de 1/8 de pouce.

Il y a aussi les meuleuses à matrice, qui sont des outils plus robustes prenant de fait souvent des embouts ayant une tige de 1/4 de pouce. Il existe des meuleuses à matrice électrique et pneumatique. Il y a aussi les outils rotatifs de type Foredom. Ce sont des outils habituellement plus dispendieux et dont le moteur électrique est conçu pour être suspendu tandis qu’un arbre flexible transmet le mouvement jusqu’à l’embout. Les outils de type Dremel peuvent couramment fonctionner de cette manière également.

Les outils rotatifs ne sont pas vraiment utilisés ni conçus pour faire la finition du bois comme le sont les ponceuses. Ils sont plutôt utilisés pour façonner et graver le bois par le biais d’une abrasion localisé, mais aussi pour servir d’outils passepartouts dans une foule de domaines, comme la mécanique, car les embouts peuvent souvent également travailler le métal, et même, par exemple, la pierre dans le cas d’embouts à pointe diamantée (ils usent toutefois vite en gravant ce matériau).

Comme nous en avons brièvement parlé un peu plus tôt, les ponceuses peuvent aussi poncer le métal sans problème avec du papier de verre ordinaire. On peut par exemple faire de l’affûtage avec une ponceuse à ruban dotée d’un papier sablé fin. Notez toutefois que poncer des métaux différents avec un même papier de verre pourrait poser problème. Également, dans bien des circonstances je ne poncerais pas du métal pour ensuite passer au bois avec le même papier de verre, car de la limaille pourrait rester sur mon ouvrage.

Autre point à prendre en considération: obtenir un fini lisse sur le métal requiert d’utiliser du papier de verre beaucoup plus fin que lorsque l’on ponce du bois. Du papier de verre ayant par exemple un grain de 240 ou même 320 laisserait un fini lisse sur le bois, mais donnerait à une feuille d’acier, d’aluminium, de cuivre ou de laiton un aspect éraflé.

Pour enlever de la rouille et retrouver un acier à la belle finition, quelqu’un pourrait commencer par du grain 320 ou 400, puis monter à 600 ou 800 et finir par un grain supérieur à 1000 et obtenir de bons résultats.

La meuleuse d’angle vs la ponceuse : il s’agit d’un meilleur outil pour façonner et sculpter

Une meuleuse d’angle peut être équipée d’un plateau de ponçage pour enlever rapidement de la matière. Elle fonctionne alors comme une ponceuse à disque. On peut aussi lui installer un disque à lamelle, qui sera encore plus rapide pour enlever de la matière. Dans ce cas, la grande majorité des ponceuses n’enlèveront pas de matière aussi rapidement. Ces disques à lamelles peuvent toutefois se révéler plus dispendieux que la plupart des papiers de verre. 

Il existe aussi divers disques à sculpter pour meuleuses d’angles, qui enlèveront encore plus de matière que le disque à lamelle, mais il faut les utiliser avec prudence : ces accessoires ont tendance à causer des contrecoups assez violents et à être difficiles à contrôler. Certains, en formes de soucoupes, s’utilisent sans carter de protection (la pièce métallique qui protège les mains de l’utilisateur), mais d’autres, comme ceux équipés d’une lame très similaire à celles des tronçonneuses, doivent impérativement s’utiliser avec ce carter et peuvent se révéler dangereux à l’usage. Dans tous les cas, il faudra porter des lunettes de protection.

Une meuleuse d'angle Skil
Une meuleuse d’angle Skil équipée d’un disque à sculpter relativement sécuritaire à l’usage

Certains disques à sculpter se révèlent d’une efficacité redoutable pour façonner le bois et former des courbes concaves ou convexes, ou encore dégrossir une sculpture. Ils présentent aussi l’avantage de durer longtemps, mais il ne faut toutefois pas accrocher de métal avec ces disques. Ils peuvent aussi coûter assez cher, mais des versions assez bon marché existent, bien qu’elles n’auront pas nécessairement la même qualité. Cela dit, les disques à sculpter, même d’entrée de gamme, peuvent se révéler d’une aide précieuse pour quiconque voudrait se lancer dans la sculpture avec des outils électriques.

Mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs; je préfère me tenir sur le seuil de la maison de mon Dieu, plutôt que d’habiter sous les tentes de la méchanceté. Psaume 84 : 11

Pourquoi ce verset?